Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

La consommation des ménages est encore convalescente en 2014

En 2014, le pouvoir d’achat des ménages s'est nettement redressé en raison de la stabilité des prix. La dépense de consommation des ménages a augmenté doucement (+ 0,6 % après + 0,4 % en 2013 et – 0,3 % en 2012) et leur taux d’épargne a progressé pour la première fois depuis 2010. Au cours de l’année 2014, les achats d’automobiles se sont stabilisés, après deux années de forte baisse, et les dépenses liées aux loisirs et à la culture ont a nouveau progressé. Quant aux biens technologiques, ils ont toujours la faveur des ménages. En revanche, la consommation en services de télécommunications et en produits alimentaires a ralenti tandis que les dépenses liées au logement se sont repliées du fait des dépenses de chauffage qui ont baissé nettement en 2014. En 2014, en volume, la dépense de consommation des ménages augmente à nouveau, après s’être redressée en 2013 (+ 0,6 % après + 0,4 % en 2013 et – 0,3 % en 2012). Son rythme de croissance reste toutefois nettement inférieur à celui d’avant-crise (+ 2,2 % entre 2000 et 2007). La consommation effective des ménages, qui inclut en outre les dépenses directement financées par la collectivité, progresse de manière plus dynamique (+ 0,9 %). Elle est soutenue à la fois par la dépense de consommation individualisable des administrations publiques et par celle des institutions sans but lucratif au service des ménages (+ 1,9 % dans les deux cas). Au total, la consommation effective des ménages contribue pour 0,7 point à la croissance du produit intérieur brut (PIB ; + 0,2 %), alors que leur dépense de consommation n’y contribue que pour 0,3 point. En valeur, le revenu disponible brut des ménages s’accroît à un rythme plus soutenu qu’en 2013 (+ 1,1 % après + 0,7 % en 2013). Cette évolution intervient dans un contexte de stabilité des prix (0,0 % après + 0,8 %). En conséquence, après deux années de contraction, le pouvoir d’achat augmente nettement (+ 1,1 %). En 2014, la dépense de consommation des ménages a progressé moins vite que leur revenu disponible brut (+ 0,6 % contre + 1,1 % en valeur). Leur taux d’épargne remonte en conséquence de 0,4 point en 2014. Après avoir augmenté de plus d’un point en 2009, il avait continûment reculé jusqu’en 2013. Il se situe désormais à son niveau d’avant-crise, soit 15,1 %. L’essentiel des dépenses pré-engagées des ménages (78,4 % en 2014) correspond à leurs dépenses pour se loger et pour chauffer et éclairer leur logement. La dépense de consommation en biens et services de l’économie de l’information continue de se replier en valeur, comme chaque année depuis 2009 (– 1,6 % en 2014 après – 4,6 % en 2013). La baisse marquée et ininterrompue des prix se poursuit (– 4,6 % en 2014) et la dépense en volume décélère (+ 3,1 % après + 4,7 %). Ce ralentissement est imputable aux services de télécommunications (+ 2,5 % en volume après + 11,2 %). En revanche, le marché des téléphones mobiles demeure extrêmement dynamique (+ 46,0 % en volume), en lien avec l’essor des smartphones. Si le nombre de ventes de téléphones avec engagement s’effondre, celui de smartphones sans engagement explose à nouveau cette année (+ 70 %), renforçant encore leur suprématie sur le marché. Ceux-ci représentent en effet les trois quarts des achats de téléphones en 2014 (deux tiers en 2013). De plus, les produits de l’électronique grand public (téléviseurs, consoles de jeux…) retrouvent la faveur des ménages (+ 10,6 % en volume après – 3,6 %). Le marché du téléviseur bénéficie de nombreuses innovations et de l’effet « Coupe du monde de football » alors que les nouvelles consoles de jeu, sorties pour Noël 2013, remportent un vif succès en 2014. Après deux années de recul, les dépenses liées à la culture et aux loisirs sont à nouveau orientées à la hausse en 2014 (+ 0,6 % en volume après – 1,1 %). Le rebond de la consommation en jouets et articles pour activités de plein air et jardinage y contribue. Après deux années de nette contraction, la fréquentation des salles de cinéma augmente à nouveau en 2014 (+ 8,2 %) : avec 208 millions d'entrées, elle se rapproche du record des années 2010 et 2011. Pour la septième année consécutive, la consommation des ménages en presse et livres, y compris papeterie, se replie (– 3,6 % en volume, après – 4,3 % en 2013) : la baisse atteint 23,8 % par rapport à 2007. De même, les ventes physiques de disques et celles de DVD se contractent encore (respectivement – 7,1 % et – 13,1 %) alors que les achats de musique en ligne se développent de plus en plus. Les dépenses de consommation dans les hôtels, cafés et restaurants restent également orientées à la baisse (– 0,9 % en volume après – 1,4 %). Seule la dépense d'hébergement en camping progresse cette année encore, au contraire des autres composantes de l'hébergement qui diminuent de nouveau. La consommation des ménages en assurances progresse moins fortement en 2014 qu'en 2013 (+ 1,6 % en volume après + 2,2 % en 2013). Les dépenses de santé des ménages augmentent à un rythme moindre en 2014 qu’en 2013 (+ 1,7 % en volume après + 2,6 % en 2013). La consommation de produits alimentaires et boissons non alcoolisées ralentit légèrement (+ 0,6 % en volume après + 1,0 %), malgré le reflux des prix (– 1,2 % après + 1,2 %). Probablement concurrencée par le développement des cigarettes électroniques, la consommation de tabac continue de décroître (– 4,5 % en volume après – 5,8 %). Après trois années de contraction, les dépenses en habillement et chaussures repartent à la hausse (+ 1,9 % après – 1,0 %) dans un contexte de stabilité des prix (+ 0,1 % après + 1,0 %).

Alcatel Onetouch Idol 3, Dell XPS 13 Edition 2015,...
Hangouts : Google intègre les discussions vidéo en...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
mercredi 16 janvier 2019

Image Captcha

Copyright © 2019 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018 - 2019

Aller au haut