Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

Twitter reprend du poil de la bête

Business : D’après les dernières analyses d’iAB et eMarketer, les dépenses en publicité vidéo explosent cette année. Plus de la moitié des budgets vidéo devraient aller aux contenus originaux et les dépenses dans la vidéo programmatique vont continuer d’augmenter.

La publicité vidéo en ligne passe à la vitesse supérieure. Les professionnels du marketing estiment qu’ils dépenseront en moyenne 18 millions de dollars dans les annonces vidéo cette année, contre 14.2 millions de dollars en 2018. Ces prévisions intéressantes viennent de la société d’analyse iAB et plus de la moitié des dépenses réalisées concernent des vidéos ayant un contenu original. 

image

Le site eMarketer va un peu plus loin dans l’analyse et prévoit que le total des investissements dans la publicité vidéo programmatique pourrait atteindre les 29.24 milliards de dollars cette année. Ce qui, aux États-Unis, représenterait 49.2% des dépenses en publicité programmatique tous formats confondus. 

Des vidéos originales

On le sait aujourd’hui, c’est la qualité du contenu qui prime. Les annonceurs l’ont bien compris puisque les dépenses annuelles dédiées à la production de vidéos originales devraient augmenter de 31% par rapport à 2018. Évidemment, la réalisation de vidéo de qualité a un coût plus élevé, mais le résultat est à la hauteur de l’investissement. 

Comme l’explique iAB, le principal avantage à la production de contenus originaux est la capacité à proposer des vidéos personnalisées en phase avec la ou les stratégies de la marque. 

Un peu plus de programmatique

D’après eMarketer, le nombre d’emplacements publicitaires pour les vidéos programmés va continuer d’augmenter en 2019. Au niveau des dépenses, ce type d’annonces ne devrait pas rivaliser tout de suite avec les investissements publicitaires sur les téléviseurs connectés ou la publicité sur ordinateur. En revanche, sur mobile, l’utilisation de vidéos programmatiques devrait représenter 53.9% du marché en 2020. 

D’ailleurs, la vidéo programmatique, la vidéo sociale et la télévision connectée sont étroitement liées. Les professionnels vont se concentrer sur les canaux et supports où les internautes sont présents et c’est là l’enjeu de demain. La vidéo poursuit son développement en ligne et elle s’impose progressivement dans l’espace publicitaire. En témoigne la hausse des investissements d’une année à l’autre.

Internet, cette révolution qui n’en était pas une ...
Facebook et ses revenus publicitaires qui grimpent
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
jeudi 19 septembre 2019

Image Captcha

Copyright © 2019 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2019

Aller au haut