Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

Interview Safa Mabrouk : « Chez OCTO, je ne fais pas que développer ou répondre à une problématique client : je m’engage à développer un code qui répond au besoin métier, maintenable et propre. »

Chez OCTO depuis 5 ans, Safa est à la fois Archi SI et développeuse, elle est ainsi d’abord passée par la tribu ARCHI puis elle a intégré la tribu NAD, Nouvelles Architectures de Données.

Parle-nous de ton parcours !

J’ai un parcours assez classique, j’ai fait des classes prépa en Tunisie, puis j’ai passé le concours des grandes écoles et j’ai intégré l’ENSEEIHT (École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications de Toulouse). J’ai alors commencé ma carrière en tant que développeuse Java et j’ai ensuite beaucoup travaillé sur des solutions de type ESB et intégration des systèmes d’information avant de rejoindre OCTO en tant que consultante dans la tribu ARCHI.

Quel est ton métier chez OCTO ?

En tant que consultante, je fais deux, voire trois, types de missions chez OCTO : conseil, delivery ou les deux.

Donc d’un côté, je peux faire du conseil, en tant qu’architecte SI. En quoi ça consiste ? Conseiller un client, c’est l’accompagner à bien exprimer son besoin métier ou technique, à identifier ses problématiques afin de construire ensemble la solution ou l’architecture qui convient le mieux à son contexte métier, organisationnel et technique. La démarche consiste à poser les bonnes questions et à guider le client et ses équipes pour arriver aux sources du problème et ensuite mettre en place les solutions adéquates. Grâce à notre œil externe, notre expertise, notre veille, on peut apporter à l’entreprise un regard neuf et surtout un point de vue différent et objectif.

Ensuite, je suis également amenée à faire du pur delivery, du développement back end essentiellement. Généralement, dans ce cas là, le besoin a été cadré et clarifié par le métier. Notre rôle est donc d’intervenir pour implémenter le produit défini. On part toujours du contexte technique du client et on développe un produit qu’il peut continuer à faire évoluer et à maintenir par la suite. En tant qu’Octo, on apporte avant tout nos convictions et notre savoir-faire pour développer la solution en respectant la culture agile, le craftsmanship et le code de qualité. Ensuite, on essaye toujours de garder notre esprit critique. Cela nous permet de proposer au client les meilleures alternatives techniques pour mettre en production son produit le plus tôt possible. Le but n’est pas seulement d’écrire le code mais que le code donne un produit viable rapidement;  

De plus, j’ai pour ma part deux casquettes : Archi SI et Dev. C’est à dire que je suis développeuse – je développe tous les jours – et en même temps j’ai aussi ce réflexe d’Archi SI, qui me permet de challenger ce que nous mettons en place (que ce soit le choix de l’équipe ou du client) et de vérifier toujours que le produit reste évolutif, répond aux standard d’architecture, minimise la complexité, etc. Les équipes OCTO en mission sont en général composées de personnes de tribus différentes, et elles ont toutes leur particularité ou leur expertise. Cela enrichit l’équipe et moi j’ajoute mes connaissances sur l’architecture, les compromis dans les SI… pour travailler avec la ou le Tech Lead et le reste des développeuses et développeurs.

Et enfin il y a un dernier format un peu hybride où je peux faire les deux, c’est-à-dire commencer par un cadrage et continuer avec un delivery. Pour résumer, le client a une problématique mais il ne sait pas comment l’exprimer ou bien il ne sait pas comment la traduire en termes de produit.

Grâce à du questionnement, des ateliers, des frameworks, nous l’aidons à penser et construire son produit, sa solution, qu’ensuite nous implémentons dans un projet de delivery classique.  

Tu as eu la possibilité de changer de tribu. Raconte-nous comment cela s’est passé !

J’ai intégré OCTO dans la tribu ARCHI et je me suis intéressée de plus en plus aux sujets Data dans le SI, que ce soit en tant que développeuse, data engineer ou en tant qu’architecte SI. Au sein de la tribu, j’ai pu – suivant la mission – travailler sur des sujets comme la gouvernance de la donnée ou les patterns d’échanges de la donnée et je souhaitais vraiment approfondir cette expertise. 

Grâce à nos modes de fonctionnement OCTO, c’est-à-dire l’accès facile à l’information, la transparence et la facilité de communication entre les tribus, j’ai pu avoir une idée de la R&D de la tribu Nouvelles Architectures de Données (NAD) et de leurs sujets de missions. Je me suis alors rendue compte que cela correspondait vraiment à ce que je voulais faire. Il n’y avait plus qu’à faire la demande de changement de tribu. 

Ce changement de tribu s’est fait très simplement. J’ai discuté avec mon ancien manager, Ilker, et le leader de la tribu NAD, Borémi, de mon souhait. Ils m’ont alors posé des questions intéressantes : pourquoi je souhaitais changer de tribu ? Par rapport à mes compétences, à ce que je pouvais apprendre chez NAD, à l’évolution de ma carrière… est ce que c’était cohérent et logique? Qu’est ce que je pouvais apporter à la tribu NAD ? Comment la tribu NAD pouvait m’aider à concrétiser mon projet? Ces discussions ont d’autant plus confirmé mon choix, et cela m’a permis ainsi de découvrir d’autres opportunités chez NAD. 

J’ai pu voir comment je pouvais continuer à améliorer mes compétences en Archi du SI sans nécessairement être dans la tribu ARCHI. NAD et ARCHI travaillent beaucoup ensemble, nos sujets de R&D sont proches, ce changement de tribu a donc été pour moi une continuité et non pas une rupture. Et c’est aussi parce que j’ai été bien encadrée, que j’ai été challengée et soutenue par l’encadrement des deux tribus, que ce changement de tribu s’est passé dans les meilleures conditions. Après de manière générale, chez OCTO, on encourage et on valorise le fait de changer de tribu, si un ou une octo en a envie ou besoin, et c’est ça qui est top.

Découvrez notre article : Open Mercato : Chez OCTO, vivre plusieurs expériences professionnelles c’est possible ! sur le sujet :)

C’est quoi ton métier “à la OCTO” ?

Chez OCTO je ne fais pas que développer ou répondre à une problématique client. Chez OCTO, je m’engage à développer un code qui répond au besoin métier, maintenable et propre. Je m’engage à répondre à la question d’un client avec de l’expertise, de la précision et surtout de l’honnêteté. 

Et même au-delà de la mission et du contexte client, le partage, l’entraide spontanée sans retour attendu et la bienveillance entre les Octos sont des facteurs qui rendent mon quotidien chez OCTO différent d’une autre boite. Ces valeurs renforcent le sentiment de communauté, donnent plus de confiance durant les missions et surtout créent un environnement propice à l’apprentissage, au questionnement, la remise en question et à la prise d’initiatives (techniques ou humaines).

Sur quel type de technos travailles- tu ?

Je fais principalement du développement back end, en terme de langage je développe en java, scala, python. Je m’intéresse à tous les outils liés à la culture DEVOPS (gitlab, CI/CD, docker, k8S…). Je continue à améliorer mes connaissances en spark, kafka, pulsar, NoSQL… et je fais une veille continue sur les architectures sur le cloud et surtout AWS. 

Pour finir, tu as participé à un programme d’accompagnement de jeunes filles dans le domaine informatique, pourquoi est-ce important pour toi ?

En effet, OCTO a accueilli un programme qui vise à faire découvrir l’informatique et les métiers de la tech à des jeunes collégiennes, (le programme WIFilles) je me suis donc proposée pour parler de mon métier. Il est primordial pour moi de pouvoir sensibiliser les jeunes filles car nous faisons un constat aujourd’hui : il y a peu de femme dans la tech. Pour moi, cela est lié en premier lieu à des stéréotypes et des clichés sociaux qui existent depuis toujours et plusieurs études ont montré que les stéréotypes subies par les femmes ont des impacts négatifs sur leurs performances. Alors, je tiens à participer à ce genre de programme pour aider les jeunes filles et les femmes à lutter contre ces stéréotypes, leur donner plus confiance en leurs capacités et en leur rêves, en montrant que des femmes dans le domaine de la tech, ça existe et surtout qu’on peut complètement s’épanouir et réussir dans ce domaine. Grâce à OCTO, j’ai pu participer à ma façon et avec mes moyens. 

Ton best memory @OCTO c’est quoi ?

Le talk que j’ai fait à la première édition de La Duck Conf avec Julien, un ancien Octo :)

The Show Must Go On !

Si vous avez envie de mieux comprendre nos métiers, découvrez toutes nos offres ici et venez en parler avec nous !

Découvrez aussi une petite sélection de nos articles de blog :

=> Une définition de l’entreprise agile

=>Open Mercato : Chez OCTO, vivre plusieurs expériences professionnelles c’est possible !

=> Télétravail : développer un produit sans frontières ? REX, truc et astuces

Auteur d'origine: Céline Audibert
DataRobot Nets $270 Million in Pre-IPO Funding wit...
CR du comptoir : Les nouvelles topologies du cloud
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
dimanche 29 novembre 2020

Image Captcha

Copyright © 2020 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2020

Fiche pédagogique

Aller au haut