Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

Objets connectés : fabricants et distributeurs sont-ils en phase avec les attentes des français ?

samedi 19 mars 2016

Les fabricants et distributeurs savent que les Français ont une connaissance limitée des objets connectés. 56% d'entre eux avouent, en effet, mal les connaître. Ils ne sont que 8% à affirmer bien les connaître. Si 35% des français possèdent au moins un objet connecté, c’est le téléviseur qui arrive largement en tête (22%), suivi de l’alarme ou de la caméra de sécurité connectée (10%), puis de la montre ou du bracelet connectés (respectivement 6 et 5 %). 80 % des distributeurs et des fabricants sont donc clairvoyants sur cet aspect du marché. Telles sont les principales conclusions de l'étude Opinionway réalisée à l'occasion de la 2ème édition du salon DISTREE#Connectdays qui a voulu évaluer le degré de maturité du marché français et vérifier que les fabricants et distributeurs d’objets connectés appréhendaient bien les attentes des consommateurs finaux. 

Pour se renseigner sur les objets connectés, c'est le bouche à oreille (discuter avec ma famille, mes amis, mes collègues) qui est cité en premier avec 58% des suffrages, les sites Internet de vente en ligne (55%), de marques (53%) ou de comparateurs de prix (52%) sont autant prisés que le fait de se rendre dans un magasin physique pour tester les produits (50%).

Quant aux objets connectés les plus plébiscités par les Français, ce sont ceux en lien avec la santé (64%) et la sécurité (53%). Et de nouveau, les distributeurs sont en phase avec les français et ont bien cerné ces priorités. Quant aux fabricants, ils pensent que les Français attendent surtout des innovations en matière de domotique (87%) mais sont aussi conscients que la santé et la sécurité sont des préoccupations majeures. D'ailleurs quand on demande aux Français quels sont les bénéfices attendus de tels objets, les sujets relatifs à la sécurité reviennent en force : « Nous permettre de surveiller notre logement à distance » (36%) ; « Nous permettre d'être alerté en temps réel en cas d'urgence (un proche malade, une fuite d'eau à la maison, etc.) » (34%).

Du côté des freins à l'achat, rien ne change. 45% des Français jugent le prix des objets connecté prohibitif, 33% sont par ailleurs gênés par la collecte des données personnelles et 28% ont peur de « devenir dépendants » de ces objets. Et là encore, distributeurs et fabricants ont bien saisi l'ampleur du problème, mais ajoutent d'autres réticenes comme l’obsolescence des objets connectés (distributeurs) et la difficulté de gérer de plusieurs objets connectés en même temps (fabricants). Ce qui ne fait pourtant pas partie des préoccupations des français.

Malgré ces réserves, 49% des français pensent que les objets connectés vont se développer, sans bouleverser leurs usages. Fabricants et distributeurs les imaginaient moins optimistes. 

Toujours porté par Creative Cloud, Adobe annonce d...
Avec la marque Chiq, Changhong se lance à l'assaut...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
mercredi 16 janvier 2019

Image Captcha

Copyright © 2019 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018 - 2019

Aller au haut